Étiquette : université de droit

Comment maintenir un rythme de vie pendant ses études ?

Comment maintenir un rythme de vie pendant ses études ?

Face à toute la masse de travail dont on doit s’acquitter pendant nos années d’études, on peut vite se sentir dépassé par les évènements. Voici quelques conseils pour voir le bout du tunnel !

Pourquoi ficher son cours n’est pas systématiquement la bonne solution pour l’apprendre ?

Pourquoi ficher son cours n’est pas systématiquement la bonne solution pour l’apprendre ?

Tout le monde à la fac fiche ses cours mais cette méthode de travail n’est pas faite pour vous ? Pas de panique, c’est normal, et voici pourquoi!

Comment rester motivé quand on a ses cours à distance ?

Comment rester motivé quand on a ses cours à distance ?


 

COMMENT RESTER MOTIVÉ QUAND ON A SES COURS À DISTANCE ?

 

La crise sanitaire a bouleversé notre quotidien en tant qu’être humain, mais également en tant qu’étudiant. On n’a plus à aller en amphithéâtre, la révision des cours et l’élaboration des TD ne peuvent plus se faire à la BU, on n’a plus besoin de se préparer le matin pour aller en cours… Bref, notre rythme est perturbé, ce qui impacte nécessairement notre motivation face aux études.

Avec le confinement, les étudiants étaient totalement cloîtrés chez eux, parfois sans accès à Internet, et ne bénéficiaient donc pas d’un accès à diverses sources extérieures pour pouvoir travailler correctement.

Aujourd’hui, la majorité des Universités françaises a décidé de répartir les étudiants en groupes, et d’opérer par roulements (présentiel/distanciel) entre les différents groupes. 

L’objectif cette année sera donc de garder notre motivation tout le long de l’année, malgré ces fameux cours à distances. 

Garder le même emploi du temps

Souvent plus facile à dire qu’à faire, si l’on a un cours de 8h à 10h, il va tout de même falloir se lever comme à l’habitude : vers 7h du matin.

Déjeunez, prenez votre café, et mettez-vous devant votre bureau. Si les cours sont dispensés en visio (YouTube, Zoom, Twitch, etc.), suivez tout de même le cours, ça vous évitera d’avoir des CM à rattraper et d’accumuler du retard dans vos révisions ! 

Idem si votre enseignant a envoyé des polycopiés du cours. Admettons qu’une heure de cours équivaille à 5 pages de cours : en deux heures de cours, vous aurez 10 pages à réviser, donc foncez !

N’attendez pas d’avoir les cours en présentiel pour suivre le cours, la régularité est la clé de la réussite !

Se servir des outils mis à notre disposition

La BU ne sera peut-être pas ouverte, ou alors restreinte à un nombre précis d’étudiants… Ou vous aurez tout simplement la flemme d’aller à la BU. 

PAS DE PROBLÈME : votre Université a certainement dû mettre en place les outils nécessaires pour vous permettre d’avoir de bonnes conditions de travail.

Le site de votre faculté a certainement dû mettre en place un environnement numérique de travail, faisant en sorte que vous ayez accès à une plateforme regroupant de nombreux sites Internet juridiques de façon illimitée et gratuite.

 

Vous y trouverez toute la documentation juridique nécessaire.

Par exemple, dans la Bibliothèque numérique Dalloz, sont disponibles non seulement l’intégralité des Codes, mais aussi des dictionnaires et autres ouvrages universitaires. Sur des sites tels que Lexinexis, Lexbase, Lamyline, Dalloz, vous trouverez de la doctrine et de la jurisprudence. Enfin, pour des recherches de jurisprudences, orientez-vous vers le site Legifrance.

 

Pour compléter votre cours, vous devez normalement avoir accès au site de l’UNJF grâce à vos identifiants étudiant, qui recense les cours de différentes matières. Si vous avez loupé une partie de votre cours, ou bien avez du mal à comprendre telle ou telle notion, l’UNJF est une bonne alternative et un très bon allié dans les révisions !

L'entraide étudiante

L’entraide est une notion phare qui devrait être inscrite en grand sur un panneau devant chacune des facultés de droit de France, tellement elle est importante.

Via les réseaux sociaux, il est facile aujourd’hui d’entrer en contact avec des amis et autres camarades de promo. 

Si vous avez une hésitation sur une partie du cours par exemple, même après diverses recherches, n’hésitez pas ! Envoyez un message à un ami qui vous expliquera le cours avec ses propres mots.

Cette entraide a beaucoup de bénéfices, visibles indirectement : 

  • Expliquer le cours à quelqu’un d’autre permet de voir si l’on connait réellement le cours. Pour pouvoir transmettre des données à quelqu’un d’autre, il faut non seulement comprendre le sujet, le connaitre et le maîtriser !
  • Expliquer le cours à quelqu’un d’autre permet donc, a contrario, de connaitre les lacunes que l’on peut avoir face à un sujet.
  • Expliquer le cours à quelqu’un d’autre permet de nous entrainer à construire un argumentaire, ce qui sera bénéfique pour dans la vie de tous les jours mais aussi pour les partiels/concours.
  • Se faire expliquer le cours par plusieurs personnes permet d’analyser les différentes façons d’amener le sujet, de le présenter et de l’expliquer.

Oxygéner notre cerveau

Rester assis toute la journée, sans forcément sortir de chez soi, c’est un coup à devenir fou. Or, l’oxygénation du cerveau permet une meilleure assimilation des données.

L’idéal serait donc de sortir de chez soi lors d’une pause entre deux révisions, de faire une séance de sport ou d’aller boire un verre avec ses amis ! 

 

Cette pause sera bénéfique pour vous, puisque vous allez faire autre chose que réviser, mais aussi pour votre mémoire. En effet, notre mémoire apprécie fortement le spacing effect. 

Qu’est-ce que c’est ? J’en parle dans le livre Réussir ses études de droit – Le guide de l’étudiant, il s’agit de l’effet de l’espacement qui se créé entre les phases d’assimilation de données, espacées par des césures temporelles. 

L’effet de cet espacement permettra à terme une meilleure mémorisation des données dans le temps, ce qui est un objectif quand on va à la fac : enrichir nos connaissances !

Comment l’autonomie analogique accordée aux Iles Féroé et à la Nouvelle-Calédonie remet- elle en cause le caractère unitaire des Etats français et danois ?

Comment l’autonomie analogique accordée aux Iles Féroé et à la Nouvelle-Calédonie remet- elle en cause le caractère unitaire des Etats français et danois ?

Etude comparative des statuts d’autonomie des Iles Féroé et de la Nouvelle-Calédonie : la remise en cause du caractère unitaire des Etats français et danois

EST-CE QU’UN REDOUBLEMENT EST FORCÉMENT NÉGATIF ?

EST-CE QU’UN REDOUBLEMENT EST FORCÉMENT NÉGATIF ?

On vous a présenté le redoublement d’une année universitaire comme étant quelque chose de négatif ? Nous allons vous prouver le contraire !

COMMENT FINANCER SES ÉTUDES ?

COMMENT FINANCER SES ÉTUDES ?


 

COMMENT FINANCER SES ÉTUDES ? QUELLES AIDES QUAND ON EST ÉTUDIANT ?

 

Il est parfois difficile d’entamer un parcours dans les études supérieures sans réellement savoir comment on va pouvoir les financer. Les frais d’inscription, le loyer, les charges, les courses… Les sommes s’additionnent, et on aligne vite les zéros sur le chèque. D’autant plus que ces derniers temps, la crise sanitaire n’aide pas à faire face à autant de dépenses…

En France, des aides sont prévues pour que les étudiants puissent alléger la pression financière qui pèse sur eux. Le site du gouvernement permet d’y voir plus clair sur certaines allocations en fonction de la situation dans laquelle se trouve l’étudiant.

L'AIDE AU MÉRITE

L’aide au mérite ne vous permettra pas de mener à bien, financièrement parlant, l’ensemble de vos études de droit, mais vous aidera dans le départ de cette nouvelle aventure. Le montant s’élève entre 900€ et 1800€. 

Des conditions doivent être remplies : 

  • Avoir obtenu la mention très bien au bac 
  • Ou l’avoir déjà reçue l’année précédente 
  • Etre assidu aux cours et ne pas redoubler (sauf raison médicale)

Le versement d’une telle somme est octroyé en complément de la bourse, donc sur certains  critères, dont les revenus.

Cette aide est cumulable avec l’aide à la mobilité et certaines aides spécifiques.

En savoir plus

TROUVER UN JOB ÉTUDIANT

Poursuivre des études supérieures n’est pas de tout repos, encore moins quand il s’agit des études de droit. Devoir exercer une activité professionnelle en parallèle ne vient pas faciliter la chose, mais parfois, il n’existe pas d’autre solution…

Il faut savoir que seules les heures de travaux dirigés sont des enseignements obligatoires. Il est donc possible de récupérer les cours des années précédentes (généralement il est assez facile de les récupérer sur les groupes Facebook des anciennes promotions) afin d’organiser votre propre emploi du temps, qui cumulera les cours et le job étudiant. 

Concernant les séances de TD, il est possible de moduler vos horaires de TD en fonction de votre contrat de travail. Si l’horaire qui vous est attribué ne vous convient pas pour des raisons professionnelles, vous pouvez demander à la scolarité de changer de groupe de TD avec comme justificatif votre contrat de travail, afin de faire coïncider les horaires.

AIDES AU LOGEMENT

Des aides sociales sont mises en place afin de pouvoir alléger le financement du loyer, ce qui n’est pas de refus, surtout si l’on habite dans une grande ville où un 20m2 coute 800€/mois hors charges.

Vous pouvez faire une demande auprès de la CAF de votre région afin de bénéficier des APL (allocation personnelle au logement), ou de l’ALS (allocation de logement sociale) ou bien des ALF (allocation de logement familiale). Il est possible de faire une simulation sur le site de la caf.fr.

Ces aides ne sont pas cumulables entre elles et sont attribuées sous condition de ressource et en fonction du prix du loyer.

Petit conseil : Si vous gardez votre logement pendant la période estivale, n’oubliez pas de répondre au questionnaire de la CAF vous demandant si vous gardez votre logement pendant cette période ou non. En effet, à partir du 1er juillet, et faute de réponse de votre part, les aides seront suspendues jusqu’à la rentrée suivante.

LES BOURSES SUR CRITÈRES SOCIAUX

Tout étudiant de moins de 28 ans (hors cas spécifiques tels que le volontariat dans les armées, le service civique, etc.) inscrit en formation initiale dans un établissement d’enseignement public ou privé habilité, suivant ses études supérieures à plein temps, peut demander à recevoir une bourse, sous condition de ressources. 

Vous pouvez estimer vos droits aux bourses grâce à un simulateur

Pour constituer votre dossier social étudiant (DSE), rendez-vous ici.

LOGEMENT ÉTUDIANT

Il est possible de faire une demande de logement étudiant auprès du CROUS, la demande doit être faite à l’aide du dossier social étudiant (DSE). Il ne faut pas s’attendre à un 60m2 avec vue sur mer, mais le confort est présent : une kitchenette, une douche, un salon/chambre.

Attention : La demande de logement étudiant est ouverte prioritairement aux étudiants boursiers  dont le foyer dispose de faibles ressources. Il faut également que l’étudiant justifie d’une inscription dans un établissement d’enseignement supérieur.

AIDE AU CAUTIONNEMENT LOCATIF

Si aucun de vos proches ne peut se porter caution pour un logement étudiant, et que vous êtes un étudiant ou en alternance (entre 18 et 30 ans), vous pouvez demander une garantie Visale. Cette garantie peut être demandée pour n’importe quel type de logement : logement universitaire ou appartement privé, jusqu’à 600€ de loyer (ou 800€ en Île-de-France).

Cette aide est versée sans condition de ressource.

 Seuls trois documents seront demandés : 

  • Deux pièces d’identité
  • Un justificatif étudiant 

LE FONDS DE SOLIDARITÉ POUR LE LOGEMENT

Le FSL permet d’accorder une subvention ou un prêt à rembourser aux personnes en difficulté de paiement des dépenses liées à leur logement.

Le FSL est versé sous condition de ressource du foyer, et tient compte également de l’aide au logement, de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) et de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

LES AIDES RÉGIONALES

Certaines aides ne sont disponibles qu’au niveau régional et leur nature peut différer en fonction de chaque région. Consultez les aides disponibles dans votre région ici.  

LES AIDES SPÉCIFIQUES

Les aides spécifiques peuvent être de deux ordres : 

  • Une allocation annuelle : qui est l’équivalent d’une bourse sur critères sociaux permettant d’être exonéré des droits d’inscription universitaires et de la CVEC (contribution vie étudiant et de campus).
  • Une allocation ponctuelle : dans le cas où des problèmes financiers feraient momentanément surface. Cette aide est cumulable avec une bourse sur critères sociaux, une allocation annuelle, une aide à la mobilité internationale ou une aide au mérite.

PRÊT ÉTUDIANT

Il est possible d’aller voir son banquier pour lui demander un prêt étudiant. Cependant, si l’on ne trouve pas de garant, il est possible de se tourner vers un prêt étudiant garanti par l’Etat.

Le petit plus du prêt étudiant est que le taux d’intérêt est très bas, généralement sous la barre des 1%. Vous pouvez généralement fixer une période de remboursement sur plusieurs années, et vous pouvez même décider de la date de début de remboursement de ce prêt. 

Le montant maximum d’un prêt garanti par l’Etat est de 15.000€, contre 20.000€ à 50.000€ pour un prêt étudiant classique. 

Attention : Les prêts garantis par l’Etat ne sont disponibles que dans certaines banques : 

  • La Société Générale
  • Le Crédit Mutuel
  • Le CIC
  • Les Banques Populaires
  • Les Caisses d’Épargne
QUEL ORDINATEUR ACHETER POUR LA FAC DE DROIT ET COMMENT LE FINANCER ?

QUEL ORDINATEUR ACHETER POUR LA FAC DE DROIT ET COMMENT LE FINANCER ?

Vous entrez en fac de droit et vous souhaitez acheter un ordinateur portable, mais vous ne savez pas quel modèle choisir ? Cet article est fait pour vous !

La clause Molière et la commande publique : une controverse juridique ?

La clause Molière et la commande publique : une controverse juridique ?

Cet article permet de comprendre les différentes controverses juridiques autour d’une clause imposant l’usage du français dans les chantiers.

Quelles fournitures prévoir pour la fac de droit ?

Quelles fournitures prévoir pour la fac de droit ?

 


 

QUELLES FOURNITURES PRÉVOIR POUR LA FAC DE DROIT ?

 

Depuis notre plus tendre enfance, les maîtres et professeurs de collège/lycée avaient pour coutume de nous donner une liste de fournitures scolaires (à rallonge) afin que l’on puisse être armés face à la nouvelle année qui arrivait.

À la fac, ce n’est pas la même histoire. On est plongé dans un environnement totalement différent, avec des règles différentes, des horaires de cours différents et des outils de travail différents.

Balayons tout d’abord la question de la prise de notes manuscrite ou dactylographiée, puisqu’elle a été répondue dans un autre article.

Revenons-en aux fournitures stricto sensu, celles qui nous seront utiles en dehors des bancs de l’amphi’.

Les fournitures de bureau

Que l’on prenne nos cours à l’ordinateur ou à la main, il peut être indispensable d’avoir le matériel suivant : 

Des post-it : Les post-it (de toutes les tailles et couleurs) sont utiles pour marquer et annoter les pages de cours ou autres documents, ils nous permettent de mieux nous y retrouver au milieu de toute cette paperasse !

Niveau utilité, ils servent également à marquer certains articles de notre Code afin de retrouver rapidement le texte de loi que l’on recherche.

Des feutres de couleurs vives type Stabilo : Les Stabilo sont sans conteste les meilleurs amis de tous les juristes. La fac est en quelque sorte un atelier géant de coloriage où meurent quotidiennement des Stabilo au combat. On peut surligner nos Codes (si l’enseignant l’a autorisé), nos cours, nos plaquettes de travaux dirigés, des documents que l’on imprime par plaisir d’avoir toujours plus de papiers sur notre bureau, etc. 

Des stylos en tout genre (bille ou plume, de plusieurs couleurs) : Même si l’on prend nos cours à l’ordinateur, on n’est pas à l’abris que certains enseignants et/ou chargés de TD souhaitent que l’on rende des copies manuscrites, sous prétexte que « ça permet d’entrainer notre rapidité d’écriture pour le jour de l’examen » (alors que nous savons tous très bien que 90% des étudiants qui rendent des copies à la main l’ont préalablement rédigée sur ordinateur, puis recopiée au propre à la main…)

Personnellement, je privilégierai un stylo plume puisqu’il suffit d’un coup d’effaceur pour corriger une faute. Contrairement à des correcteurs type Tipp-Ex, l’effaceur d’encre plume ne laisse pas la copie sur un fini « brouillon », ce qui est toujours plus appréciable pour le correcteur qui voit passer parfois des centaines de copies.

En revanche, je ne préconise pas les stylos Frixion (est tous cas pour les examens), parce que même s’ils sont agréables à l’écriture et que l’encre effaçable est super pratique, l’encre s’efface justement un peu trop, et sait-on jamais, avec l’usure du temps, on peut avoir de mauvaises surprises… Et se retrouver avec des bouts de phrases en moins dans nos copies !

Une agrafeuse : Si, comme moi, vous avez le souci du détail, vous aimerez quand vos divers papiers seront bien rangés.

Vous pourrez regrouper chaque chapitre de votre cours avec une agrafe, ou bien votre plaquette de TD, votre copie, etc.

Des chemises et/ou pochettes de couleur et/ou classeurs et/ou porte-vues : Quand on imprime nos cours ou que l’on fait des fiches de nos cours, avoir des feuilles volantes n’aide pas à maintenir une organisation infaillible. Avoir une chemise et/ou classeur et/ou porte-vues permet d’organiser vos cours et donc vos révisions.

Personnellement, j’organisais mes cours ET mes séances de travaux dirigés, puisqu’elles sont également au programme de révisions pour les examens ! 

Des feuilles blanches et/ou à carreaux : Pour imprimer vos cours, les feuilles blanches seront indispensables, mais elles le seront aussi si vous souhaitez construire des schémas ou des tableaux pour vos révisions, ou pour comprendre un arrêt, recenser un courant de pensée doctrinal, etc.

Les feuilles à carreaux seront utiles si vous prenez vos cours à la main, mais aussi si vous devez rendre vos copies de TD de façon manuscrite ! Quoi s’il en soit, on aura besoin de tout ça à un moment ou un autre !

Un agenda : Entre les cours, les travaux dirigés, les responsabilités personnelles voire même professionnelles, il peut être indispensable d’avoir un agenda sur lequel noter l’ensemble de nos rendez-vous ou évènements importants (l’happy hour de votre bar préféré en fait partie, bien entendu).

Les livres à avoir près de soi

Avoir de quoi s’organiser dans son travail universitaire est fondamental MAIS ce n’est pas tout : quelques ouvrages vous rendront la vie beaucoup plus simple dans l’apprentissage de vos cours !

Un Code : Certaines personnes ne peuvent ou ne veulent pas acheter de Code. En effet, si on a la flemme d’en acheter un ou si les finances ne le permettent pas, on peut très bien aller emprunter un Code à la BU (bibliothèque universitaire) le temps des révisions et/ou des partiels.

Il n’empêche que si on en a la possibilité, avoir un Code près de soi peut largement nous faciliter la vie ! On peut surligner les articles importants, mettre des post-it (seulement si les modalités d’examen prévues par l’enseignant ne l’interdisent pas), et le plus important : on peut le manipuler au quotidien ! Après quelques recherches dans le Code, il est facile de s’y retrouver. On peut donc partir serein aux partiels !

Si vous ne le savez pas, sachez que certaines éditions font des tarifs étudiants sur les Codes, par exemple le Code civil éditions Dalloz à 20€ au lieu de 45€, ou, si l’on prend les éditions Lexisnexis, 19,90€ au lieu de 40€.

Les memento de chez Dalloz :  Ce sont de petits livres qui retracent dans les grandes lignes l’ensemble d’une matière. Ils sont petits et pas excessivement onéreux, ils peuvent donc facilement faire l’affaire comme complément de cours ou pour préparer une séance de TD.

Les précis Dalloz : Parler de ces précis me touche en plein cœur puisqu’ils m’ont accompagnée durant toutes mes années de facs. Ils coutent environ 50€ MAIS sont normalement disponibles dans les BU. Comme leur nom l’indique, ils sont très précis sur la matière étudiée. Une véritable mine d’or : on y trouve tout, et bien plus encore ! Personnellement, je les trouve parfaits ! 

Les mementos des éditions Francis Lefebvre : Eux aussi, ce sont de véritables sources d’informations à n’en plus finir. Leur prix est d’environ 180€ MAIS vous pouvez les retrouver dans vos BU. 

• Si vous débarquez sur les bancs de l’Université, je ne peux que vous conseiller le livre Réussir ses études de droit – Le guide de l’étudiant (disponible en format papier et dématérialisé), qui retrace l’ensemble du parcours universitaire, du premier jour à la fac jusqu’aux perspectives d’avenir après les études de droit.

• Si vous en avez marre des feuilles volantes pendant vos révisions, privilégiez un Carnet de jurisprudences ou un Carnet de travaux dirigés, qui regrouperont l’ensemble des données de façon organisée !

 

Bien entendu, dès lors que vous avez un statut étudiant, vous avez un accès illimité et gratuit à l’ensemble de ses plateformes (Dalloz, Lexisnexis, Lamyline, etc.) grâce à vos codes universitaires ! 

Ne laissez pas passer ces tonnes de savoir sous vos yeux, ils vous seront très utiles !

Votre expérience

Et vous ? Vous avez un indispensable que vous souhaiteriez nous faire partager ? Votre avis nous est précieux !

Comment choisir son Université ?

Comment choisir son Université ?

Même s’il est possible de changer de faculté entre deux années d’études, trouver un environnement de travail qui nous paraît agréable est essentiel !