Comment rester motivé quand on a ses cours à distance ?

Comment rester motivé quand on a ses cours à distance ?

 

COMMENT RESTER MOTIVÉ QUAND ON A SES COURS À DISTANCE ?

 

La crise sanitaire a bouleversé notre quotidien en tant qu’être humain, mais également en tant qu’étudiant. On n’a plus à aller en amphithéâtre, la révision des cours et l’élaboration des TD ne peuvent plus se faire à la BU, on n’a plus besoin de se préparer le matin pour aller en cours… Bref, notre rythme est perturbé, ce qui impacte nécessairement notre motivation face aux études.

Avec le confinement, les étudiants étaient totalement cloîtrés chez eux, parfois sans accès à Internet, et ne bénéficiaient donc pas d’un accès à diverses sources extérieures pour pouvoir travailler correctement.

Aujourd’hui, la majorité des Universités françaises a décidé de répartir les étudiants en groupes, et d’opérer par roulements (présentiel/distanciel) entre les différents groupes. 

L’objectif cette année sera donc de garder notre motivation tout le long de l’année, malgré ces fameux cours à distances. 

Souvent plus facile à dire qu’à faire, si l’on a un cours de 8h à 10h, il va tout de même falloir se lever comme à l’habitude : vers 7h du matin.

Déjeunez, prenez votre café, et mettez-vous devant votre bureau. Si les cours sont dispensés en visio (YouTube, Zoom, Twitch, etc.), suivez tout de même le cours, ça vous évitera d’avoir des CM à rattraper et d’accumuler du retard dans vos révisions ! 

Idem si votre enseignant a envoyé des polycopiés du cours. Admettons qu’une heure de cours équivaille à 5 pages de cours : en deux heures de cours, vous aurez 10 pages à réviser, donc foncez !

N’attendez pas d’avoir les cours en présentiel pour suivre le cours, la régularité est la clé de la réussite !

Se servir des outils mis à notre disposition

La BU ne sera peut-être pas ouverte, ou alors restreinte à un nombre précis d’étudiants… Ou vous aurez tout simplement la flemme d’aller à la BU. 

PAS DE PROBLÈME : votre Université a certainement dû mettre en place les outils nécessaires pour vous permettre d’avoir de bonnes conditions de travail.

Le site de votre faculté a certainement dû mettre en place un environnement numérique de travail, faisant en sorte que vous ayez accès à une plateforme regroupant de nombreux sites Internet juridiques de façon illimitée et gratuite.

 

Vous y trouverez toute la documentation juridique nécessaire.

Par exemple, dans la Bibliothèque numérique Dalloz, sont disponibles non seulement l’intégralité des Codes, mais aussi des dictionnaires et autres ouvrages universitaires. Sur des sites tels que Lexinexis, Lexbase, Lamyline, Dalloz, vous trouverez de la doctrine et de la jurisprudence. Enfin, pour des recherches de jurisprudences, orientez-vous vers le site Legifrance.

 

Pour compléter votre cours, vous devez normalement avoir accès au site de l’UNJF grâce à vos identifiants étudiant, qui recense les cours de différentes matières. Si vous avez loupé une partie de votre cours, ou bien avez du mal à comprendre telle ou telle notion, l’UNJF est une bonne alternative et un très bon allié dans les révisions !

L'entraide étudiante

L’entraide est une notion phare qui devrait être inscrite en grand sur un panneau devant chacune des facultés de droit de France, tellement elle est importante.

Via les réseaux sociaux, il est facile aujourd’hui d’entrer en contact avec des amis et autres camarades de promo. 

Si vous avez une hésitation sur une partie du cours par exemple, même après diverses recherches, n’hésitez pas ! Envoyez un message à un ami qui vous expliquera le cours avec ses propres mots.

Cette entraide a beaucoup de bénéfices, visibles indirectement : 

  • Expliquer le cours à quelqu’un d’autre permet de voir si l’on connait réellement le cours. Pour pouvoir transmettre des données à quelqu’un d’autre, il faut non seulement comprendre le sujet, le connaitre et le maîtriser !
  • Expliquer le cours à quelqu’un d’autre permet donc, a contrario, de connaitre les lacunes que l’on peut avoir face à un sujet.
  • Expliquer le cours à quelqu’un d’autre permet de nous entrainer à construire un argumentaire, ce qui sera bénéfique pour dans la vie de tous les jours mais aussi pour les partiels/concours.
  • Se faire expliquer le cours par plusieurs personnes permet d’analyser les différentes façons d’amener le sujet, de le présenter et de l’expliquer.

Oxygéner notre cerveau

Rester assis toute la journée, sans forcément sortir de chez soi, c’est un coup à devenir fou. Or, l’oxygénation du cerveau permet une meilleure assimilation des données.

L’idéal serait donc de sortir de chez soi lors d’une pause entre deux révisions, de faire une séance de sport ou d’aller boire un verre avec ses amis ! 

 

Cette pause sera bénéfique pour vous, puisque vous allez faire autre chose que réviser, mais aussi pour votre mémoire. En effet, notre mémoire apprécie fortement le spacing effect. 

Qu’est-ce que c’est ? J’en parle dans le livre Réussir ses études de droit – Le guide de l’étudiant, il s’agit de l’effet de l’espacement qui se créé entre les phases d’assimilation de données, espacées par des césures temporelles. 

L’effet de cet espacement permettra à terme une meilleure mémorisation des données dans le temps, ce qui est un objectif quand on va à la fac : enrichir nos connaissances !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 8 =