Quelles fournitures prévoir pour la fac de droit ?

Quelles fournitures prévoir pour la fac de droit ?

 


 

QUELLES FOURNITURES PRÉVOIR POUR LA FAC DE DROIT ?

 

Depuis notre plus tendre enfance, les maîtres et professeurs de collège/lycée avaient pour coutume de nous donner une liste de fournitures scolaires (à rallonge) afin que l’on puisse être armés face à la nouvelle année qui arrivait.

À la fac, ce n’est pas la même histoire. On est plongé dans un environnement totalement différent, avec des règles différentes, des horaires de cours différents et des outils de travail différents.

Balayons tout d’abord la question de la prise de notes manuscrite ou dactylographiée, puisqu’elle a été répondue dans un autre article.

Revenons-en aux fournitures stricto sensu, celles qui nous seront utiles en dehors des bancs de l’amphi’.

Que l’on prenne nos cours à l’ordinateur ou à la main, il peut être indispensable d’avoir le matériel suivant : 

Des post-it : Les post-it (de toutes les tailles et couleurs) sont utiles pour marquer et annoter les pages de cours ou autres documents, ils nous permettent de mieux nous y retrouver au milieu de toute cette paperasse !

Niveau utilité, ils servent également à marquer certains articles de notre Code afin de retrouver rapidement le texte de loi que l’on recherche.

Des feutres de couleurs vives type Stabilo : Les Stabilo sont sans conteste les meilleurs amis de tous les juristes. La fac est en quelque sorte un atelier géant de coloriage où meurent quotidiennement des Stabilo au combat. On peut surligner nos Codes (si l’enseignant l’a autorisé), nos cours, nos plaquettes de travaux dirigés, des documents que l’on imprime par plaisir d’avoir toujours plus de papiers sur notre bureau, etc. 

Des stylos en tout genre (bille ou plume, de plusieurs couleurs) : Même si l’on prend nos cours à l’ordinateur, on n’est pas à l’abris que certains enseignants et/ou chargés de TD souhaitent que l’on rende des copies manuscrites, sous prétexte que « ça permet d’entrainer notre rapidité d’écriture pour le jour de l’examen » (alors que nous savons tous très bien que 90% des étudiants qui rendent des copies à la main l’ont préalablement rédigée sur ordinateur, puis recopiée au propre à la main…)

Personnellement, je privilégierai un stylo plume puisqu’il suffit d’un coup d’effaceur pour corriger une faute. Contrairement à des correcteurs type Tipp-Ex, l’effaceur d’encre plume ne laisse pas la copie sur un fini « brouillon », ce qui est toujours plus appréciable pour le correcteur qui voit passer parfois des centaines de copies.

En revanche, je ne préconise pas les stylos Frixion (est tous cas pour les examens), parce que même s’ils sont agréables à l’écriture et que l’encre effaçable est super pratique, l’encre s’efface justement un peu trop, et sait-on jamais, avec l’usure du temps, on peut avoir de mauvaises surprises… Et se retrouver avec des bouts de phrases en moins dans nos copies !

Une agrafeuse : Si, comme moi, vous avez le souci du détail, vous aimerez quand vos divers papiers seront bien rangés.

Vous pourrez regrouper chaque chapitre de votre cours avec une agrafe, ou bien votre plaquette de TD, votre copie, etc.

Des chemises et/ou pochettes de couleur et/ou classeurs et/ou porte-vues : Quand on imprime nos cours ou que l’on fait des fiches de nos cours, avoir des feuilles volantes n’aide pas à maintenir une organisation infaillible. Avoir une chemise et/ou classeur et/ou porte-vues permet d’organiser vos cours et donc vos révisions.

Personnellement, j’organisais mes cours ET mes séances de travaux dirigés, puisqu’elles sont également au programme de révisions pour les examens ! 

Des feuilles blanches et/ou à carreaux : Pour imprimer vos cours, les feuilles blanches seront indispensables, mais elles le seront aussi si vous souhaitez construire des schémas ou des tableaux pour vos révisions, ou pour comprendre un arrêt, recenser un courant de pensée doctrinal, etc.

Les feuilles à carreaux seront utiles si vous prenez vos cours à la main, mais aussi si vous devez rendre vos copies de TD de façon manuscrite ! Quoi s’il en soit, on aura besoin de tout ça à un moment ou un autre !

Un agenda : Entre les cours, les travaux dirigés, les responsabilités personnelles voire même professionnelles, il peut être indispensable d’avoir un agenda sur lequel noter l’ensemble de nos rendez-vous ou évènements importants (l’happy hour de votre bar préféré en fait partie, bien entendu).

Les livres à avoir près de soi

Avoir de quoi s’organiser dans son travail universitaire est fondamental MAIS ce n’est pas tout : quelques ouvrages vous rendront la vie beaucoup plus simple dans l’apprentissage de vos cours !

Un Code : Certaines personnes ne peuvent ou ne veulent pas acheter de Code. En effet, si on a la flemme d’en acheter un ou si les finances ne le permettent pas, on peut très bien aller emprunter un Code à la BU (bibliothèque universitaire) le temps des révisions et/ou des partiels.

Il n’empêche que si on en a la possibilité, avoir un Code près de soi peut largement nous faciliter la vie ! On peut surligner les articles importants, mettre des post-it (seulement si les modalités d’examen prévues par l’enseignant ne l’interdisent pas), et le plus important : on peut le manipuler au quotidien ! Après quelques recherches dans le Code, il est facile de s’y retrouver. On peut donc partir serein aux partiels !

Si vous ne le savez pas, sachez que certaines éditions font des tarifs étudiants sur les Codes, par exemple le Code civil éditions Dalloz à 20€ au lieu de 45€, ou, si l’on prend les éditions Lexisnexis, 19,90€ au lieu de 40€.

Les memento de chez Dalloz :  Ce sont de petits livres qui retracent dans les grandes lignes l’ensemble d’une matière. Ils sont petits et pas excessivement onéreux, ils peuvent donc facilement faire l’affaire comme complément de cours ou pour préparer une séance de TD.

Les précis Dalloz : Parler de ces précis me touche en plein cœur puisqu’ils m’ont accompagnée durant toutes mes années de facs. Ils coutent environ 50€ MAIS sont normalement disponibles dans les BU. Comme leur nom l’indique, ils sont très précis sur la matière étudiée. Une véritable mine d’or : on y trouve tout, et bien plus encore ! Personnellement, je les trouve parfaits ! 

Les mementos des éditions Francis Lefebvre : Eux aussi, ce sont de véritables sources d’informations à n’en plus finir. Leur prix est d’environ 180€ MAIS vous pouvez les retrouver dans vos BU. 

• Si vous débarquez sur les bancs de l’Université, je ne peux que vous conseiller le livre Réussir ses études de droit – Le guide de l’étudiant (disponible en format papier et dématérialisé), qui retrace l’ensemble du parcours universitaire, du premier jour à la fac jusqu’aux perspectives d’avenir après les études de droit.

• Si vous en avez marre des feuilles volantes pendant vos révisions, privilégiez un Carnet de jurisprudences ou un Carnet de travaux dirigés, qui regrouperont l’ensemble des données de façon organisée !

 

Bien entendu, dès lors que vous avez un statut étudiant, vous avez un accès illimité et gratuit à l’ensemble de ses plateformes (Dalloz, Lexisnexis, Lamyline, etc.) grâce à vos codes universitaires ! 

Ne laissez pas passer ces tonnes de savoir sous vos yeux, ils vous seront très utiles !

Votre expérience

Et vous ? Vous avez un indispensable que vous souhaiteriez nous faire partager ? Votre avis nous est précieux !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 13 =