Quelles études pour faire du droit ?

Quelles études pour faire du droit ?

 


  

QUELLES ÉTUDES POUR FAIRE DU DROIT ?

 

Si l’on doit écouter les bruits de couloirs, accéder à une fac de droit nécessite fondamentalement des études scientifiques. BULLSHIT !

Une fois arrivé sur les bancs de la fac, les cartes sont rabattues. Tous les étudiants sont mis sur un pied d’égalité. La seule chose qui compte , c’est votre capacité de travail, de concentration et d’organisation, et non pas la nature du bac que vous avez obtenu !

Rappelons-le : avoir le bac, c’est bien, mais un bac général n’a que peu de valeur de nos jours s’il n’est pas agrémenté d’une spécialisation. Les entreprises recherchent des personnes spécialisées dans un domaine spécifique. De même, une formation dans le supérieur ou dans de grandes écoles est de plus en plus demandé par les recruteurs pour accéder à certains postes. Le bac serait donc une condition sine qua non pour pouvoir accéder à des études supérieures. 

En revanche, passer un bac professionnel aura plus d’avantages pour la personne qui souhaite intégrer le marché du travail directement après le bac, puisqu’un bac professionnel est par nature professionnalisant et spécialisant dans telle ou telle branche de métier.

Revenons sur le point central : quelles études faut-il poursuivre pour accéder à une fac de droit ? 

Pour arriver remonté.e à bloc à la fac et tout démonter aux partiels

(DISPONIBLE EN VERSION PAPIER ET DÉMATÉRIALISÉE)

De façon classique, on peut poursuivre des études de droit après avoir fait un bac. Mais alors, bac général ou professionnel ?

Peu importe ! L’essentiel est la motivation que l’on détient dans l’accomplissement de nos études.

Certains diront que les étudiants ayant un bac professionnel ou un bac STMG ne réussissent pas bien quand ils s’engagent dans des études supérieures… Ce qui est fortement agaçant, puisque, encore une fois : la nature du bac n’influe pas sur votre motivation à réussir vos études ! 

Effectivement, dans les chiffres, il est possible de voir que les STMG ne terminent pas leur licence par exemple, mais ce ne sont que des chiffres, qui n’exposent pas la raison de cette interruption. Peut-être que l’étudiant a trouvé sa voie en dehors des études du droit, ce qui n’a donc aucun rapport avec la nature de son bac !

Qu’importe le bac que vous souhaitez passer, faites ce que vous aimez, sinon vous n’irez jamais au bout des projets que vous entreprenez. 

Les études de droit sans bac

Avoir un bac à disposition n’est pas la seule clé qui déverrouille l’accès aux études de droit.

En effet, si vous n’avez pas le diplôme du bac, vous pouvez passer une capacité en droit à partir de vos 17 ans. Cela vous offrira la possibilité d’accéder, selon vos envies, à une licence de droit, et éventuellement de poursuivre sur un master. Cette formation se déroule sur deux ans. 

À la fin de ces deux années, selon votre moyenne générale, vous pourrez directement passer en 2ème année de licence, ou alors en première année de DUT ou BTS (cf. infra).

Pour en savoir plus sur les études de droit sans avoir le bac, je vous conseille de lire cet article.

Les études de droit sans passer par la fac

Peut-être que le domaine juridique et/ou judiciaire vous donne envie d’étudier les différentes matières du droit, mais peut-être que vous n’avez pas non plus envie d’aller à la fac de droit pendant des années… Des solutions existent ! 

À la suite de votre bac, vous pouvez faire un BTS (Brevet de Technicien Supérieur), dispensé dans une école privée ou publique, qui pourra être fortement imprégné par une ou plusieurs branches du droit. Par exemple, il existe un BTS « Assurance » et un BTS « Professions immobilières ». 

L’avantage est qu’en seulement deux ans, vous aurez un diplôme reconnu sur le marché du travail. À la suite de ces deux années, vous pourrez, si vous le souhaitez, continuer une licence dans une université, ou alors passer un concours ouvert à partir de Bac +2.

Vous pouvez également vous tourner vers un DUT (Diplôme de Technicien Supérieur obtenu dans un IUT) « Carrières juridiques » d’une durée de deux années. Il existe aussi des DUT avec apprentissage. Vous pourrez par la suite continuer les études supérieures à travers une licence ou bien passer un concours accessible dès le Bac +2.

Un DEUST (Diplôme d’Études Universitaires Scientifiques et Techniques) « Assistant juridique » est proposé par l’IUT de Valenciennes, sur deux années également, et vous pourrez aussi par la suite poursuivre une licence.

Faire des études de droit à distance

Si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas assister à des cours en présentiel, vous pouvez très bien passer une formation juridique à distance ! Plusieurs solutions s’offrent à vous.

Le CAVEJ, rattaché à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, propose des enseignements à distance de la capacité au Master 2.

Le CNED propose également plusieurs licences en e-learning : une licence de droit, une licence administration publique, une licence professionnelle dans le métier du notariat. 

Certaines facultés elles-mêmes proposent des formations par Internet :

Votre expérience

Et vous ? Vous avez intégré une faculté de droit sans avoir le diplôme du baccalauréat ? Ou bien suivi des cours à distance en e-learning ? Partagez-nous votre expérience, elle est précieuse !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 + sept =