COMMENT SAVOIR CE QUE L’ON VEUT FAIRE PLUS TARD ?

COMMENT SAVOIR CE QUE L’ON VEUT FAIRE PLUS TARD ?

COMMENT SAVOIR CE QUE L’ON VEUT FAIRE PLUS TARD ?

Tous les enfants entendent au moins une fois cette question : “Et toi, qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ?”

Cette fameuse question à laquelle certains savaient instantanément quoi répondre, et d’autres qui hésitaient déjà.

Aujourd’hui majeur ou presque, la question est plus que d’actualité. Que voulons-nous vraiment faire professionnellement parlant ? Quel est le secteur d’activité qui nous donnera l’envie de nous lever chaque matin ?

Savoir ce pourquoi nous allons dédier notre quotidien nécessite de passer par une étape préalable : l’information, la curiosité, le partage.

Voici donc quelques astuces vous permettant de vous constituer une idée sur la question.

Savoir à quoi s’attendre avec les études de droit

(DISPONIBLE EN VERSION PAPIER ET DÉMATÉRIALISÉE)

Certaines universités offrent la possibilité de réaliser des stages dans le cadre du cursus universitaire. En dehors de cela, il est également possible de réaliser des stages découverte afin de nous donner un premier aperçu de ce que représente tel ou tel métier et/ou secteur d’activité.

Il est parfois difficile de trouver des entreprises qui acceptent des stagiaires, et encore plus difficile de trouver une entreprise qui nous fera réellement découvrir le cœur du métier, et pas seulement la machine à café ou la photocopieuse.

Je vous invite donc à rédiger vos meilleures lettres de motivation afin d’en envoyer (par voie postale ou alors les déposer en main propre) le plus possible aux entreprises proches de chez vous.

Il existe également aujourd’hui de nombreux biais par lesquels il est possible de postuler à distance. C’est le cas des sites suivants, qui représentent un réel outil de travail dans votre recherche :

Vous pouvez en cela déposer de façon dématérialisée votre CV afin qu’il soit recensé dans la CVthèque de nombreuses plateformes publiant des offres d’emploi et/ou de stages.

D’ailleurs, envoyer des CV et lettres de motivation à des entreprises dont le domaine professionnel est en dehors de ce que nous visions initialement n’est pas une mauvaise chose et n’est pas non plus du temps de perdu. La rencontre de nouvelles personnes et de nouveaux corps de métier ne pourra qu’enrichir la vision que l’on porte sur le monde professionnel, aussi vaste soit-il.

Aller à la rencontre de professionnels

Dans la même optique que le point précédant, l’idée sera d’aller à la rencontre des différents professionnels composant l’entreprise dans laquelle vous avez été recruté(e) en stage, ou bien en contrat de travail.

Faire des stages vous permettra ainsi de découvrir une entreprise, un métier, mais également les métiers annexes. En effet, si vous êtes stagiaire au Tribunal Judiciaire par exemple, vous y trouverez plusieurs corps de métier : magistrats, greffiers, avocats, mais aussi éventuellement des huissiers, experts judiciaires ou bien administrateurs judiciaires.

Saisissez ainsi cette opportunité qui s’offre à vous, et allez interroger le personnel qui vous entoure. Demandez-leur ce qui les motive dans ce métier, ce qui fait les anime au quotidien. Le partage est la meilleure façon de pouvoir se forger sa propre opinion sur un sujet.

Il ne faut pas hésiter à oser à la rencontre de l’autre, parce que si ce n’est pas vous qui le faites, personne ne le fera à votre place.

Si vous en avez le temps, aventurez-vous dans les rues de votre ville et allez directement à la rencontre des professionnels pour leur poser des questions. Si ce n’est pas le bon jour pour eux, demandez leur un numéro de téléphone afin de pouvoir les recontacter ultérieurement. Ils se feront un réel plaisir de partager leur quotidien. D’autant plus si vous avez le contact du gérant : le business des entrepreneurs représente l’œuvre de leur création, leur bébé en quelque sorte. Ils seront donc fiers de vous le présenter.

Rechercher sur internet

De nos jours, Internet est fabuleux. Chaque question y trouve sa réponse.

J’invite donc les plus curieux à faire des recherches sur les différents métiers du domaine professionnel auquel ils sont sensibilisés. Souvent, des métiers annexes et/ou complémentaires sont proposés en marge des pages descriptives.

Je vous invite ainsi à feuilleter le livre Comment réussir ses études de droit, dans lequel sont exposés certains métiers dans le domaine juridique.

Au fur et à mesure des recherches, vous accumulerez des connaissances sur le domaine que vous convoitez, et en saurez plus sur les potentiels métiers qui pourraient s’offrir à vous.

En effet, si vous êtes issu d’une licence de droit par exemple, de nombreux métiers vous seront accessibles, et pas seulement dans le domaine juridique. Certes, vous pourrez passer le concours de greffier ou bien l’examen de clerc de notaire. Ce n’est pas tout, puisque vous pourrez également vous pencher vers d’autres domaines professionnels tels que le marketing ou bien l’artisanat. La seule limite qui existe est celle que nous nous fixons.

Alors, soyez curieux et ambitieux : à vos claviers !

Faire des petits boulots

Faire des jobs d’été ou bien travailler les semaines de vacances universitaires vous permettront de mettre un pied dans le monde du travail.

Ces petites expériences, mais non pas des moindres, vous permettront de vous redonner de la force pour la suite parce que vous n’aimez absolument pas ce travail, ou bien vous conforter dans votre envie de vous réorienter professionnellement.

Par exemple, à titre personnel, je travaillais lors de chaque vacance universitaire dans la grande distribution, dans la mise en rayon. J’ai pu côtoyer de nombreux métiers tels que les commerciaux, les caissiers, les DG et PDG d’entreprise. Grâce à cette expérience, j’ai su que ce domaine n’était pas celui pour lequel j’allais me lever chaque matin.

Ne pas se restreindre à son domaine de compétence

Si vous souhaitez avoir une vision panoramique des possibilités offertes à vous, je n’ai qu’un conseil : ne vous limitez pas à votre domaine de compétences. Si vous avez un BTS dans la communication et que vous souhaitez élargir votre périmètre professionnel, ne vous cantonnez pas à poster des CV pour un poste de chargé(e) de communication. 

Répondez à chaque annonce d’offre d’emploi que vous jugerez intéressante ! Soyez curieux et recherchez des informations sur l’entreprise qui poste l’annonce, l’ambiance au travail, et les potentielles évolutions d’emploi dans l’entreprise.

Si cela ne vous plaît pas, rien ne vous empêche de vous réorienter par la suite ou bien de reprendre vos études. 

L’avenir est à vous !

Votre expérience

Et vous, quel a été votre déclic professionnel ?



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un + huit =